Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Visite du préfet à la Communauté de Communes Portes du Jura

  • Le préfet et le président Buchot
  • Le préfet et le président Buchot
  • Aux usines Lacroix, attentifs aux explications du directeur, Jean Michel Vincent
Matinée bien chargée ce mercredi 30 août pour le préfet Richard Vignon qui s'est rendu à la Communauté de Communes Portes du Jura pour une visite découverte de son territoire.

Accueilli par le président Christian Buchot, entouré par ses vice-présidents, le préfet a commencé sa visite marathon à la maison commune de Beaufort. Visite dédiée à la découverte de cette toute récente Communauté, née le premier janvier 2017 de la fusion de la Communauté de Communes du Pays de Saint Amour et celle du Sud Revermont. 25 communes adhérent à la structure qui regroupe près de 10500 habitants avec 3 communes principales, st Amour, Cousance  et Beaufort.

Une fusion née dans la douleur !

Aprés avoir remercié le préfet pour cette visite, le président n'a pas caché que cette fusion avait été imposée, et qu'outre les nouvelles compétences demandées, des difficultés liées aux modes de gestion différentes, aussi bien du point de vue administratif que de geston du personnel, avaient compliqué le démarrage de cette nouvelle entité.
Christian Buchot a également rappelé que la diminution des dotations de l'état ne facilitait pas la tâche de la Communauté de communes qui est confrontée à la situation particulière de ce territoire. Celui ci par sa situation entre Lons et Bourg en Bresse rencontre des difficultés d'implantation de nouvelles entreprises et est aussi confronté à ce paradoxe, en cette période de chomage,qu'il est difficile de trouver du personnel qualifié .
Mais le président a voulu conclure par un message d'espoir, en affirmant que le territoire avait malgé tout un gros potentiel, ainsi que la force et la volonté d'aller de l'avant en citant Charles de Gaulle pour qui :"Sil y a volonté, il y a un chemin".

L'état reste garant de la cohésion sociale et de l'égalité des chances

C'est par ces mots que le préfet a voulu répondre au président Buchot, qu'il a remercié pour sa franchise en rappelant que l'état doit se concentrer sur ses missions régaliennes en organisant et réformant pour aider et soutenir les territoires.
il a également répondu sur la baisse des dotations de l'état en rappelant que les collectivités devaient elles aussi participer à la réduction de la dette en réduisant les coûts. Le regroupeemnt des deux communautés devant permettre d'améliorer les budgets de fonctionnement en mutualisant les moyens. Cette nouvelle entité aura un poids plus représentatif afin de peser an niveau de la région.
Au niveau de la menace de réduction sur les investissements, le préfet a souligné que l'élaboration de la loi de finance était en cours, et qu'il n'y avait aucune information sur les menaces de réduction sur les investissements locaux.
Et de conclure qu'il faut surmonter les difficultés en créant un partenariat utile et intelligent, en offrant à nos concitoyens le meilleur service, et ce, en axant les efforts sur "deux pieds": projets de développement économique et actions, pour quen le territoire soit attractif.


Visites d'initiatives locales

Ensuite la visite s'est enchaînée en commençant par la visite de l'usine Lacroix à Cousance qui s'est implantée en 2004, gràce à une collaboration entre la communauté de commune qui a construit la plate-forme sur laquelle s'est implantée l'usine et l'entrreprise elle même. Spécialisée dans la fabrique d'emballage, elle emploie 1300 personnes dont 700 en France.
Une halte a ensuite  été effectuée à la Maison des producteurs "Ô pré de chez vous" à Saint  Amour. Ce magasin regroupe des producteurs locaux.
Enfin, un très bon accueil a été fait au préfet à la Caborde, pour une présentation du site et des activités culturelles, Montée de Taret à Orbagna.



Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

La désertification médicale est en marche...

"Le citoyen doit s’emparer de la question de la santé" Tel est le discours tenu par le docteur Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France. Il était invité il y a quelques jours par l’association Action santé solidarité qui milite pour résoudre les problèmes sanitaires des Jurassiens. L’occasion pour les participants, d’énoncer leurs inquiétudes quant à l’avenir de l'offre de soins locale.
Publié le 25/09/2017


Renault Captur : tenir le cap

Publié le 22/09/2017

Bloc-notes

USO

Publié le 22/09/2017

LES BOXEURS DU REVERMONT

Publié le 22/09/2017

SALON CELIBATAIRE

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales