Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Un bilan 2016 positif pour les Restos du Cœur de Poligny

  • Panier de collecte alimentaire
  • Panier de collecte alimentaire
  • Collecte de vêtements
L’ancien président des Restos du Cœur de Poligny, Daniel Pernot, est venu au micro de nos confrères de RCF Jura pour établir un bilan de la saison passée.

Après 6 ans de gestion de la célèbre association, Daniel Pernot n’est plus le président des Restos du Cœur de Poligny pour des raisons personnelles. Il reste néanmoins toujours très actif dans cette association qui lui tient à cœur en aidant à l’approvisionnement. Il est remplacé par Odile Morin à la présidence des Restos du Cœur de Poligny. Ils travaillent ensemble aidés par une trentaine de bénévoles dynamiques.En cette période de grand froid, il nous relate le bilan de la saison passée « La campagne 2016 s’est déroulée dans de très bonnes conditions à Poligny avec l’accueil de nos migrants » raconte-t-il. Jusqu’à 18 personnes ont profité de l’atelier de français qui est guidé par 4 bénévoles formés pour cette initiative. « Ça a été très positif et nous nous sommes rendus compte que les jeunes migrants ont à cœur d’apprendre la langue pour s’intégrer » ajoute-t-il.

La pauvreté baisse légèrement à Poligny

Les chiffres parlent d’eux même pour la légère baisse de la pauvreté à Poligny « Nous avions 120 familles, il y a 3 ans, à la fin de la campagne 2016 nous en avions 90 et actuellement on a 70 familles. » Vendredi 6 janvier, un point a été fait et les Restos du Coeur de Poligny se sont rendus compte qu’une vingtaine de jeunes ont été accepté dans le milieu du travail en temps partiel, leur permettant ainsi d’être autonomes au niveau financier. Les migrants sont quasiment tous partis, la dernière famille a quitté Poligny le mercredi 18 janvier. Une réunion se tiendra fin janvier à Lons-le-Saunier pour parler du Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile. « Nous devrions avoir de nouvelles familles pressenties sur la ville de Poligny » explique l’ancien président. »

Un point sur l’avenir

Les fonds européens sont garantis jusqu’en 2020 mais vont être renégociés par le nouveau Président de la République. A la question d’une interpellation des différents candidats à la présidentielle Daniel Pernot répond « Les Restos du Cœur affichent normalement une neutralité totale à ce niveau. Il est vrai que ce cependant le groupe parisien va rencontrer des personnes. C’est très important. » Pour rappel, suite à une grosse frayeur, une négociation avait été faite en 2014 pour offrir une accalmie de 6 ans mais avec les présidentielles à venir c’est le grand doute pour les années à venir. Même si Poligny a connu une baisse d’accueil de bénéficiaires, ce qui est une excellente nouvelle, par contre dans les grandes villes jurassiennes, les quotas ont été dépassé. Niveau approvisionnement, la loi Garot, qui s’applique à partir de février 2017, pouvait sembler être une bonne nouvelle pour l’association polinoise puisque ce rapport obligerait les grandes surfaces à faire don de leur invendus à des associations d’aides alimentaires habilitées comme les Restos du Cœur mais la réalité semble tout autre dans la Capitale du Comté comme nous l’explique Daniel Pernot « Dès l’automne, Odile a été très sensible à ce dossier et a rencontré les deux responsables locaux de nos grandes surfaces et ça a été négatif pour les 2 enseignes. L’une retransmet ses soldes à son siège et l’autre nous sommes pour l’instant sans réponse. On espère que cela va s’améliorer mais il faudra aussi que nous nous améliorons en termes de transports mais c’est un lourd investissement mais pour les conserves je pense que nous pourrions trouver rapidement une solution. »

Pour ce qui est des collectes dans Poligny, une aide a été apportée par la soirée du lycée et le collège a manifesté son envie la veille de Noël d’aider. Un large écho est présent chez les jeunes mais ils ne pouvaient pas trop aider les années précédents car la distribution avait toujours lieu le matin alors que cette année un nouveau créneau a été ouvert c’est une ouverture le jeudi de 16h à 18h30 qui permet aux familles dont les parents travaillent partiellement de venir et évite ainsi de poser les paniers au CCAS.

Une action dans l’urgence pour cette période de grand froid

En plein grand froid, depuis 15 jours, les Restos du Cœur apportent des pantalons et des affaires diverses pour les familles pauvres. L’ancien président toujours acteur nous prouve son attachement à l’association :
 «  Avec mes filles nous avons récupéré une dizaine de pulls qui va être distribuée dans l’urgence. Le principal pour moi c’est de savoir les accueillir, les écouter. Le fait de dégager du temps c’est une grande réussite qu’il faudra continuer sans cesse». Petite touche de rappel, selon les statistiques nationales 1€ équivaut à un repas, 30 € c’est un repas par jour pendant un mois, avec 180 € on aide une maman isolée et son bébé pendant tout l’hiver et que quand vous faites un don de 90 €, en fin d’année cela revient à 22,50 € car il y a 75 % de réduction d’impôts.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

2017 : l'année des serpents ?

La saison des amours bat son plein pour les reptiles La période de reproduction atteint actuellement son apogée. Les serpents doivent impérativement se chauffer pour s'accoupler, et sortent donc beaucoup plus de leur habitat naturel. C'est pourquoi nous pouvons ressentir, à tort, cette illusion d'en être envahis.
Publié le 19/06/2017



Bloc-notes

TOURNOI FOOT PERRIGNY

Publié le 12/05/2017

ACDTR

Publié le 12/05/2017

LA FRUITIERE DE LA PESSE

Publié le 12/05/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales