Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Un 4è pompier volontaire mis à disposition par la ville d’Arbois

  • Bernard Amiens, René Molin, le sergent Marendaz et le commandant Huguenet.
  • Bernard Amiens, René Molin, le sergent Marendaz et le commandant Huguenet.

Etre pompier volontaire et exercer une activité professionnelle n’est pas incompatible et la ville d’Arbois en a pleinement conscience, qui a signé vendredi 29 juin une 4ème convention avec le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) pour la mise à disposition du sergent Frédéric Marendaz, nouvellement salarié de la commune.

 Par cette convention, le maire Bernard Amiens accepte de rendre disponible le sergent Marendaz pour toutes interventions durant son temps de travail. Par cet engagement, l’employé ne voit pas son salaire amputé des heures absences, et la collectivité n’est pas perdante. Les trois précédentes mises à disposition (des employés communaux également) et cette dernière permettent d’assurer en journée la sécurité des citoyens desservis par le centre de secours.

Comme chacun le sait, les pompiers volontaires ont un emploi et les entreprises sont rares à accepter les mises à disposition. Seule, la société Gitem a accepté un conventionnement ! C’est assez peu pour Arbois.

Heureusement, il y a les pompiers en profession libérale, les vignerons et les employés communaux. Le besoin de sécurité concerne pourtant tout le monde et d’autres conventionnements seraient les bienvenus pour éviter de mettre à contribution toujours les mêmes personnes.

 

Rappel : les pompiers font en moyenne 600 sorties par an soit quasiment 2 par jour dont à peu près 2/3 en journée.  La mise à disposition des employés pompiers volontaires génère des avantages fiscaux et des compensations financières pour l’entreprise ou la collectivité.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Prélèvement à la source : le grand chantier qui veut profiter à tous

Pour personnaliser son taux de prélèvement... A compter du 1er janvier prochain, le prélèvement de l’impôt sur le revenu s’effectuera, par mensualité, directement sur le compte en banque du contribuable. Dans le Jura, 150 000 personnes sont concernées par cette réforme dont l'intérêt est de développer « l’interaction entre les finances publiques et les employeurs », estime Denis Giroudet, directeur départemental des finances publiques du Jura (DDFiP).
Publié le 19/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales