Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Un 1er mai soft à Saint-Claude…

  • Harangues comme à Hyde Park à Londres
  • Harangues comme à Hyde Park à Londres
  • Muguet et rassemblements syndicaux en ce 1er mai 2018
  • Des Slogans contre le gouvernement Macron
Fête du travail et du muguet.

Pas de Black Bloc ce mardi 1er mai à Saint-Claude, mais seulement des vendeurs de muguet le long de la rue du Pré. Pour cette fête du travail, ce fut une démonstration très soft, malgré l’appel des syndicats à faire des «manifestations et rassemblements festifs», il y avait peu de monde en cette matinée revendicative.

La CGT, la FSU, et Solidaires avaient appelé ensemble au rassemblement devant la Grosse pipe en face de la Place du 9 avril 1944 vers 10h.00. Une centaine de personnes avaient cependant répondu présents dans des petits groupes de paroles de-ci de-là, ou sous le «vite abris» de service.

Un représentant de la CGT a pris un moment donné le micro et a égrainé les mots d’ordre de sa centrale, piques et critiques, dirigées exclusivement envers le président Macron brocardé comme le président des «très riches, à la tête de son gouvernement des riches, destructeur d’emplois ».

Il a réaffirmé l’importance des services publics dans notre pays et leur défense. Les problèmes actuels de la SNCF, d’Air France, ont également été évoqués, ainsi que les difficultés de l’hôpital public face à l’intransigeance affichée de l’ARS nationale. Aussi, il a été rappelé le rassemblement prévu le 18 mai à Dijon devant le siège de l’ARS régionale dans une manifestation unitaire de tous les centres hospitaliers en sursis, et en danger dans la région BFC, dont Saint-Claude…

Le combat continue.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales