Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Quand l'armée fait sa promotion

  • Le casque est peut-être un peu grand...
  • Le casque est peut-être un peu grand...
  • Prêt à tirer
  • Un véhicule de dépannage
  • Les enfants sont toujours intéressés
  • Les questions sont souvent pertinentes
  • L'aspirant Allison, contact médias
  • Une vue de la place
  • Un pilote en herbe
Si le 6ème régiment du matériel est jumelé avec le Jura, la première compagnie de ce même régiment est, elle, jumelée avec la ville de Lons le Saunier. D'où les liens particuliers qui les unissent. C'est pour cette raison que cette compagnie avec celle des réservistes a participé de manière conjointe à un exercice opérationnel ce dimanche 28 octobre place de Verdun.

Spécialiste dans la maintenance opérationnelle des véhicules de l'armée de terre en métropole et en opération extérieure, le 6ème régiment du matériel est basé à Besançon. Sa première compagnie est jumelée à Lons le Saunier et sa compagnie de réserve à Champagnole. A cette occasion les combattants mécaniciens et les réservistes ont présenté leurs missions quotidiennes, tel que dépannage et réparation des engins militaires ainsi qu'une patrouille opérationnelle similaire à la mission sentinelle.

40 militaires et une dizaine d'engins

 

Comme nous l'a expliqué l'aspirant Allison, ce type de démonstrations se font de plus en plus rares, car elles immobilisent hommes et matériels qui ne sont de ce fait pas opérationnels pendant ce temps. 

Il a donc fallu "des liens spéciaux qui unissent le Jura et la ville de Lons le Saunier" pour que cet événement ait lieu. Ainsi, c'est pour aller au contact et entretenir le lien armée-nation et répondre à la curiosité portée au régiment que les personnels placés sous le commandement du capitaine Grégory ont répondu aux nombreuses questions des personnes intéressées. Il faut noter objectivement qu'il n'y avait pas foule. Cela pouvant s'expliquer par le fait que nous étions dimanche matin, après le changement d'heure...

On cherche des jeunes motivés de 17 à 25 ans

 

Outre le fait de faire découvrir les engins, de réaliser des démonstrations et d'expllquer les missions du quotidien, le but de la présence de la compagnie de réservistes était de recruter des jeunes entre 17 et 25 ans intéressés pour devenir réservistes.

Comme le confiait l'aspirant Allison: " Nous cherchons à recruter des jeunes motivés entre 17 et 25 ans. Sachez par exemple qu'on peut être étudiant et réserviste. Ils sont formés comme de vrais militaires et peuvent débuter au bout de 2 mois de formation. Ils ne sont pas envoyés en opérations extérieures et sont surtout recrutés pour la mission sentinelle. Enfin, ce sont eux qui déterminent quand ils peuvent venir".

Avis aux amateurs.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales