Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Onze bourgs jurassiens en voie de revitalisation


  • Franck Chaigneau, Gilles Beder, Eric Houlley, Francis Aubert.
  • Eric Houlley "la grande région est à votre écoute".
La Région souhaite œuvrer à une démarche de réhabilitation qui se veut « globale, transversale, territoriale, durable et participative ». Onze communes jurassiennes ont choisi de saisir cette chance...

La Région Bourgogne Franche-Comté a dernièrement organisé une "journée d’information et d’échanges" à Salins-les-Bains. Sur place, Eric Houlley, chargé de la cohésion sociale, autrement dit de l'aménagement du territoire, se disait heureux de ce rassemblement qui pour une première rencontre réunissait les 40 communes lauréates sélectionnées par les deux ex-régions, observait-il, selon des modalités et des temporalités différentes.
« Je pense que si j’avais eu la responsabilité politique de faire cette sélection, je ne l’aurais pas fait exactement ainsi, mais je suis un élu profondément républicain et profondément attaché aux engagements pris par mes prédécesseurs ».

 

De nouveaux contrats de territoire


« Les contrats de territoires en Bourgogne Franche-Comté qui sont de natures très différentes arrivent à expiration à la fin de l’année, précisait Eric Houlley, et nous allons préparer tout au long du second semestre une nouvelle génération de contrats pour la période 2018-2020. Nous ne voulons pas faire du ‘’tout métropole’’ ni procéder à du ‘’saupoudrage inefficace’’. »

Le soutien aux centralités va prendre la forme d’un conventionnement d’une durée de trois ans avec les 40 bourgs-centres et la possibilité pour la région de les accompagner sur des travaux, des investissements concernant des espaces publics, la voirie, l’habitat, le commerce, jusqu’à une enveloppe maximale de 750 000 euros (en lien avec les fonds européens) pouvant correspondre à 40 % du financement du projet global.

 

Un soutien élargi aux « Petites Cités de caractère »


Pour Eric Houlley  : « Le soutien aux centralités ne se résume pas seulement à la politique en direction du réseau existant constitué par les 40 bourgs-centres mais également au réseau des petites cités de caractère. Ce réseau qui a fait ses preuves en Franche-Comté s’étend maintenant à la Bourgogne et nous souhaitons lui réserver des modalités d’intervention, de soutien particulier en pleine articulation avec la direction du tourisme et de la culture ».

 

Onze communes jurassiennes retenues

 

 

40 communes de la région Bourgogne Franche-Comté ont été choisies pour développer leur projet dans les trois ans à venir. Parmi elles 11 communes du Jura.

 

Bletterans : les commerces sont nombreux et il est nécessaire de rénover le centre-ville et d’améliorer la capacité d’accueil (stationnement).

 

Clairvaux les lacs : le potentiel touristique est énorme. « On a travaillé autour de l’habitat et l’espace public ».

 

Lavans les St Claude : l’activité commerciale doit être restaurée au centre-bourg.

 

Moirans en Montagne : la démolition de maisons abandonnées donnera une meilleure image du bourg-centre. Il est également nécessaire de soutenir les nouveaux commerçants.

 

Morez Hauts de Bienne : « On mènera un ambitieux programme » de façon à stopper la baisse démographique que la ville connaît depuis les années 90.

 

Orgelet : une réflexion est primordiale sur la route départementale traversant le bourg et qui apporte un flux important mais aussi des nuisances.

 

Saint-Amour : les élus s’interrogent sur le devenir de la friche industrielle. Il serait également souhaitable de redonner une activité au Couvent des Annonciades, bâtiment classé aux Monuments Historiques.

 

Saint Claude : un gros travail est à faire sur le centre-ville avec notamment un projet de requalification de la Bienne. Par contre un gros problème se pose aussi avec la fermeture de l’hôpital, qui ne va pas dans le sens d’une revitalisation du centre-ville...

 

Saint Laurent en Grandvaux : des aménagements du bourg-centre ont déjà commencé. « Les commerces sont florissants mais il faut les aider à se maintenir. Nous comptons sur la rénovation de l’habitat et la maison de santé. »

 

Saint Lupicin : la commune connaît une grosse activité industrielle. D’autre part la destruction d’anciens locaux industriels va permettre de créer une cinquantaine de logements. « Notre maison médicale est aussi un point positif ».

 

Salins les Bains : Trois axes principaux se dégagent : changer l’image de la ville, redonner de l’attractivité, enrayer la baisse de la démographie en travaillant sur l’habitat, le tourisme et le patrimoine. Certains travaux sont déjà en phase opérationnelle : rénovation de la rue de la liberté, restauration du lit de la Furieuse, rénovation de la salle Notre Dame appelée à devenir un espace polyvalent.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Révolution numérique dans l'entreprise, le Jura veut combler son retard

Cap sur le 21e siècle La Chambre de Commerce et d’Industrie du Jura et l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie du Jura organisent ce lundi au Casino à Lons-le-Saunier, une soirée dédiée à la transformation digitale et à la profonde mutation sociétale qu'elle laisse augurer. Les conclusions d'une enquête réalisée l'été dernier auprès d'une bonne centaine d'entreprises jurassiennes seront également présentées au public. Extraits.
Publié le 18/12/2017



Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales