Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Mazda soigne sa 3

  • Ceinture de caisse haute, ligne relevée vers l'arrière, la Mazda3 s'avance fièrement derrière une calandre emblématique.
  • Ceinture de caisse haute, ligne relevée vers l'arrière, la Mazda3 s'avance fièrement derrière une calandre emblématique.
  • Mazda légende : Ici en cinq portes, la Mazda3 sera également proposée en berline à coffre séparé qui rapproche sa ligne de celle de la Mazda6.
  • Mazda légende : Le compte-tours occupe le centre du tableau sous un volant multifonctions, la vitesse s'inscrivant sur le pare-brise.
Portée par un très fort succès d'estime, la Mazda3 avait signé le retour du constructeur d'Hiroshima sur le devant de la scène. Pour continuer sur cette belle lancée, la citadine se refait une beauté.

En sortant la « 3 », Mazda s'était fixé comme objectif d'offrir une voiture premium au prix d'un modèle grand public. Des déclarations d'intentions louables que la Mazda3 a très vite confirmées dans les faits. La protégée d'Hiroshima est une grande et belle voiture. Troisième génération de la compacte nippone, la nouvelle venue s'inscrit dans une tradition qui avait naguère fait de la 323 la Japonaise la plus vendue en France. Mazda a mobilisé de gros moyens pour livrer notamment des moteurs modernes, essence et diesel, et des boîtes de vitesses mécaniques et automatiques efficaces. Hiroshima en profite pour défendre son credo du « rightsizing », en opposition au « downsizing » ambiant. Avec des moteurs de 2 et 2,2 litres, déclinés en 165 chevaux en essence et 150 en diesel, on peut se régaler sans trop de retenue. La Mazda3, sans prétention sportive particulière, a vite fait de vous faire comprendre qu'elle a du répondant. Lignes très aimables, équipement très riche, nouveau châssis quasiment impossible à prendre en défaut, la belle a reçu un accueil critique de premier plan, louant notamment son dynamisme et ses capacités routières de manière unanime. Mais cela ne suffit pas toujours pour rencontrer un large public, surtout sur un segment aussi concurrentiel où s'affrontent la VW Golf, la Peugeot 308 ou encore la Renault Clio.

Soigner les détails

Mazda continue de faire confiance à son design en n'apportant que quelques petites touches çà et là. Les chromes de la calandre se font plus anguleux, les optiques plus massives. À l'intérieur, les sièges ont été redessinés pour un confort accru. L'affichage tête haute passe en couleurs, un nouveau volant (chauffant en option) fait sont apparition et la dotation technologique s'enrichit d'aides à la conduite poussées, comme la détection des piétons (jusqu'à 80 km/h), les phares adaptatifs à LED ou encore le frein à main électrique (de série). Concrètement, on retrouve les mêmes qualités que dans l'édition originale avec une position de conduite très agréable et des finitions hautement valorisantes. Seule la visibilité arrière ternit un tableau flatteur. Sous le capot, aucune évolution majeure n'est à souligner. Il faut dire que Mazda est avant tout un extraordinaire motoriste et que les blocs, notamment l'essence 165 ch, sont des modèles du genre. À l'excellent châssis Skyactive, le constructeur ajoute tout de même la technologie G-Vectoring. Concrètement, ce dispositif agit comme un répartiteur de couple entre les roues avant qui réagit aux changements des conditions de motricité. Déjà difficile à prendre en défaut, la Mazda3 plonge encore plus sûrement dans les courbes et vire à plat. L'ensemble, porté par d'excellentes suspensions légèrement revues pour l'occasion, est un modèle du genre. Côté tarifs, Mazda garde le cap : la majorité des équipements sont de série. Trois niveaux de finitions composent la gamme et même l'échelon inférieur est déjà richement nanti. L'addition débute à 23 500 € et dépasse les 30 000 € en haut de l'échelle. Ce sont des tarifs raisonnables étant donné la richesse de la dotation (aide au freinage d'urgence avec détection de piétons, climatisation bi-zone, GPS, radar et caméra de recul, sièges chauffants, aide au démarrage en côte, régulateur de vitesse, affichage tête haute, etc.), mais qui se situent dans la fourchette haute de la catégorie. Quoi qu'il en soit, ce restylage est l'occasion idéale de découvrir une remarquable compacte.

Fiche technique du diesel

- Longueur x largeur x hauteur : 4,46 x 1,79 x 1,45 m
- Capacité du coffre : de 364 à 1 263 litres
- Moteur : diesel 4-cylindres
- Cylindrée : 2 191 cm3
- Puissance : 150 ch
- Couple : 380 Nm
- Vitesse maxi : 210 km/h (sur circuit)
- Accélération 0-100 km/h : 8,1 s
- Consommation moyenne : 4,1 l/100 km
- Émissions de CO2 : 107 g/km
- Malus écologique : 0,00 €La gamme

- 2 l. Skyactiv-G 120 ch Élégance : 23 500 €
- 2,2 l. Skyactiv-D 150 ch Élégance : 27 200 €
- 2 l. Skyactiv-G 165 ch Dynamique : 24 900 €
- 2,2 l Skyactiv-D 150 ch Sélection : 32 400 €Les concurrentes

Volkswagen Golf, Peugeot 308, Renault Mégane, Citroën C4, Opel Astra.Atouts
Style
Tenue de route
Équipements
Tableau de bord

Faiblesses
Visibilité arrière
Frein à main classique
Noir dominant
Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Carte scolaire : 18 fermetures pour 7 ouvertures

La nouvelle carte scolaire limite la casse La carte scolaire du Jura a été présentée la semaine passée. 18 classes sont fermées pour la rentrée 2017-2018 alors que 41 classes étaient sous la menace de fermeture. Un moindre mal...
Publié le 20/02/2017


Toyota C-HR : la nouvelle star

Publié le 16/02/2017

Bloc-notes

Le grand cirque St Petersbourg

Publié le 17/02/2017

RCF39

Publié le 10/02/2017

LA TARENTELLE

Publié le 10/02/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales