Hebdo 39 Lons-le-Saunier


La reconstruction de Juraparc entre dans sa seconde phase

  • La visite du chantier.
  • La visite du chantier.
  • Le nouveau Juraparc.
C'est en présence de Jacques Pélissard, maire de Lons le Saunier, que le début de la seconde phase de reconstruction du nouveau Juraparc a été lancée vendredi dernier.

Projet majeur pour la ville, la reconstruction de Juraparc s'est révélée une nécessité après l'incendie criminel qui l'avait détruit en partie en mai 2015. L'appel d'offre national a été lancé dès janvier 2016, et c'est aprés une délibération du conseil municipal, que le choix s'est porté sur la société Eiffage. La fin des travaux est prévue pour octobre 2018, date à laquelle le bâtiment sera livré.

Une réalisation reflétant l'identité jurassienne

C'est Jacques Pélissard qui a ouvert les débats en remerciant tous les acteurs qui ont participé à cette magnifique aventure, et en particulier les services techniques de la ville "qui ont oeuvré avec célérité et rapidité pour que cet ouvrage puisse être livré dans un délai record", et ainsi répondre aux attentes de la population et des associations. Vu l'afflux des demandes de réservation, le taux d'occupation sera maximum.
L'identité jurassienne du bâtiment sera respectée avec par exemple l'utilisation de 350 m3 de bois du Jura pour la charpente et le choix pratiquement à 100% d'entreprises jurassiennes pour la sous-traitance. La population étant très attachée au label juraparc, le nom ne sera pas changé...

Un marché de "Conception-Réalisation-Exploitation-Maintenance ( CREM)"


Jacques Pélissard tient précisait par ailleurs que les élus ont choisi de passer par un marché de CREM, qui confie à Eiffage et à ses associés la globalité des travaux ainsi que la maintenance qui sera assurée pendant 8 ans. Cette approche globale permet de réduire les délais de presque une année en intégrant les équipements et en minimisant les coûts de maintenance.
Et le premier magistrat lédonien d'ajouter que le bâtiment "respectera l'environnement avec une obligation de performance écologique".  La consommation d'énergie sera diminuée de 29% par rapport à l'ancien Juraparc et enregistrera aussi une diminution par trois des gaz à effet de serre.
Cet ouvrage de 7.680.000 euros est financé en partie par l'Etat, la Région et l'Europe. Le département, également sollicité, n'a pas encore donné sa réponse...

Une première dans la région : le "Building Information Modeling ( BIM )


L'occasion pour Anthony Tence, Directeur régional d'Eiffage construction de prendre la parole er de présenter le projet qui sera mené à bien avec un nouveau mode de conception : le BIM. Celui-ci facilite la faisabilité du projet, il permet de modéliser en 3D l'ensemble de l'ouvrage en intégrant les aménagements. Le fichier numérique contient toutes les informations nécessaires à la conception, la réalisation, l'entretien, les réparations, les éventuelles modifications et agrandissements ou même la déconstruction. 
C'est la première fois dans le Grand Est que cette méthode est adoptée. Elle qui est régulirement utilisée dans les grands chantiers, comme le Grand Paris par exemple.
Le groupe Eiffage a fait appel au cabinet d'architecte de Dijon, AA Group, spécialisé dans le BIM. Cabinet représenté en ce jour par Céline Tramoy.

Quelques chiffres

-
Un budget de 7.680.000 euros
- 113 pieux de fondation ancrés à 15 m de profondeur.
- 330 m3 de boiis jurassien poir la toiture.
- Surface totale du batiment: 6000 m2, 5550 pour l'ancien
- 5 salles pouvant être utilisées en simultanée.
- Une salle de spectacle de 1700 m2 pouvant accueillir 2500 places assises ( 1500 en gradiinst,1000 chaises ), ou 5100 spectateurs debouts.
- Une scène de 954 m2 
- Capacité de 200 stands à l'occasion de foires ou d'exposition.







Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Révolution numérique dans l'entreprise, le Jura veut combler son retard

Cap sur le 21e siècle La Chambre de Commerce et d’Industrie du Jura et l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie du Jura organisent ce lundi au Casino à Lons-le-Saunier, une soirée dédiée à la transformation digitale et à la profonde mutation sociétale qu'elle laisse augurer. Les conclusions d'une enquête réalisée l'été dernier auprès d'une bonne centaine d'entreprises jurassiennes seront également présentées au public. Extraits.
Publié le 18/12/2017



Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales