Hebdo 39 Lons-le-Saunier

L'avenir du Centre Hospitalier : de Saint-Claude aux Rousses...

  • Le Comité de Soutien en réunion de sensibilisation aux Rousses
  • Le Comité de Soutien en réunion de sensibilisation aux Rousses
  • Une centaine de personnes présentes dans l'asssitance
  • De nombreux élus étaient à l'écoute et ont pris la parole
  • Le Docteur Nuri Basic gynécologue au micro
  • L'hôpital du "Haut Jura" en péril
La mobilisation s’exporte et s’enkyste !

La mobilisation pour le soutien à l’hôpital de Saint-Claude, que d’aucuns ont déjà surnommé « Hôpital du Haut-Jura », tant il apparaît de plus en plus comme l’Alpha et l’Oméga de la santé sur ce secteur, s’amplifie et s’organise.
Ainsi mardi soir dernier, à la salle de l’Omnibus aux Rousses, plus d’une centaine de personnes avait répondu à l’appel du comité de soutien, pour une réunion publique de sensibilisation, face aux exigences de l’ARS.
Celle-ci en effet apparaît de plus en plus, comme imposant un diktat incontournable au nom de la soi-disant "sécurité sanitaire".
Dans cette optique, le président André Jannet a exposé de nouveau aux participants rousselands la spécificité de notre territoire, qui n’est pas prise en compte (l’éloignement, des sites montagnards, la rigueur du climat notamment en hiver, la neige, etc…).
Cet établissement offre un accès aux soins de proximité à la population d’un bassin de vie de plus de 60 000 habitants en temps normal mais beaucoup plus, jusqu’à 100 000 en hiver et en période de vacances.
L’industrie touristique est un acteur économique très important de notre région, notamment ici aux Rousses avec la Station des quatre villages.

Un statut montagnard non reconnu

Or cet établissement qui, comme beaucoup d’autres, cumule un déficit annuel récurrent, ne voit pas reconnaître son statut de centre hospitalier de moyenne montagne, ce qu’il est d’évidence. Il ne bénéficie pas des financements complémentaires qui permettraient d’équilibrer le budget et de poursuivre dans des conditions correctes les missions actuelles et indispensables.
Au contraire, l’ARS affichant une volonté de regroupement au nom d’une «rationalité  financière» propose au motif du «projet médical territorial » la fermeture au fur et à mesure de tous les services, tous essentiels à l’offre de soins de proximité et indispensables à la sécurité sanitaire des habitants de ce territoire.

Des élus de tout le secteur, particulièrement les maires allant de Bois d’Amont, Les Rousses, Prémanon, Saint-Laurent-en-Grandvaux, La Pesse, Lajoux, Lavans-les-Saint-Claude, étaient présents pour faire bloc face à ce qui est promis aux Hauts-Jurassiens.
Frédéric Poncet, conseiller régional, ainsi que Françoise Vespa, et Sylvie Vermeillet toutes deux conseillères départementales étaient présentes, et sont intervenus pour apporter leur soutien, sans aucune arrière-pensée politique. Les interventions émouvantes des docteurs Guy et Basic devant deux jeunes femmes enceintes présentes et inquiètes ont été vivement applaudies.


La question écrite au gouvernement de la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann

Notons que Le Comité de Soutien très actif et déterminé a interpellé Marie-Noëlle Lienemann franc-comtoise car Belfortaine d’origine, sénatrice de Paris et ancienne ministre, de passage à Saint-Claude il y a quinze jours.
Elle a donc posé à la demande du Comité dès le lendemain de sa visite, une question écrite au gouvernement en attirant l’attention de Marisol Touraine Ministre de la Santé sur les menaces qui pèsent sur l’avenir du centre hospitalier de Saint-Claude dans le Jura.
Réponse à suivre…

Contact pour le Comité de Soutien : Maison des Associations à Saint-Claude : Tel : 03 84 45 21 14.

 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

175 bénévoles à la rencontre des Jurassiens les plus nécessiteux

« Il n’y a pas forcément plus de pauvres, mais ceux qui le sont, le sont encore plus » Coup de projecteur sur l'activité du Secours Catholique. Hélas, toujours en progression.
Publié le 20/11/2017

Le TPM faisait Le Fest’acle

Publié le 21/11/2017

Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales