Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Humanitaire : une jeune de L’Etoile se lance un défi

  • La Jurassienne est la quatrième jeune femme en partant de la gauche.
  • La Jurassienne est la quatrième jeune femme en partant de la gauche.
Actuellement en deuxième année d’école d’ingénieurs à l’INSA de Strasbourg, Julia Daudé fait partie d’un groupe de cinq jeunes femmes qui souhaitent construire une salle commune dans le village de Gamadji-Saré, au nord du Sénégal.

« Nous aimerions bâtir une maison commune, afin d’aider les villageois à se préserver des intempéries (vent de sable, pluie, chaleur) », présente Julia Daudé. Les parents de la jeune fille habitent à L’Etoile et celle-ci est étudiante ingénieure et architecte de l’INSA de Strasbourg. Avec quatre autres jeunes femmes, elles forment le groupe des « Bâtisseuses du Cœur ».

Voilà plusieurs mois qu’elles se sont lancées dans un projet de construction humanitaire à Gamadji-Saré, un projet monté en collaboration avec l’association Partenariat Gamadji-Saré Scherwiller. Ce village se trouve à 500 km de Dakar.

 

Une salle commune pour le village

 

« Plus de 3 000 villageois y ont la vie dure, explique Julia Daudé. Situé dans une zone presque désertique du Sahel, ce village ne peut fournir un accès décent à l’eau, à la nourriture, à l’éducation, au travail à ses habitants. »

C’est pourquoi les « Bâtisseuses du Cœur » souhaitent construire une salle commune pour le village afin d’accueillir, à l’abri des intempéries, les différentes manifestations telles que les mariages, les spectacles… qui se déroulent actuellement dehors. Ce lieu doit permettre également de dispenser des cours d’alphabétisation.

 

Les travaux prévus cet été

 

« Les travaux étant prévus pour l’été 2018, nous souhaitons leur prêter main forte sur place en participant activement au chantier durant un mois, annonce la Stellienne, mais aussi récolter des fonds pour contribuer au financement des travaux. » Les jeunes femmes ont déjà entrepris plusieurs actions : ventes de calendriers, gâteaux, bouillottes, cotons démaquillants… fabriqués par leurs soins.

Elles souhaitent aussi profiter de leur déplacement sur place pour apporter des médicaments, vêtements et matériels scolaires.

Vous voulez les aider ? Vos dons seront exonérés de 66 % des impôts.

 

Contactez-les à lesbatisseusesducoeur@gmail.com

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer