Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Grands Mots… Grands remèdes…


Le combat oublié des féministes

Dans notre monde soucieux comme jamais de l’égalité des genres la reine de cœur devrait avoir la même valeur que le roi de cœur. Et réciproquement. Et à la belote.

Jusqu’à ce billet, dont j’attends un retentissement suffisant pour infléchir le règlement de ce jeu, la reine valait trois points et le roi quatre, vestiges des temps obscurs où l’on discriminait le sexe qu’on avait le culot d’appeler « faible ». Jusqu’à dire de la reine qu’elle est… la dame (sic) et lui imposer une décote de 25%.

Ces pratiques sont la honte de plusieurs jeux de société.

La belote doit être reconstruite avec d’autres règles.

Le roi et la dame (la dame et le roi) auraient une même valeur : 3 points et demi. Avoir un 7, un 8 et un 9 resterait bien sûr une tierce. Par contre un roi, une dame et un valet serait une tierce au même titre qu’une dame, un roi et un valet.

On pourrait créer le « daroi », hybride qui sur la carte, serait dame en bas et roi en haut. Ceux qui trouveraient injustifié que la dame figure tête en bas dans son jeu, pourraient sans effort ni pénalisation retourner à tout moment cette carte.

Si la dénomination « daroi » est acceptable à l’oreille, elle l’est moins quand on accorde 3 lettres pour le roi sans lui faire subir la moindre décapitation, alors que l’on amputerait la dame de ses deux dernières lettres.

Un comité de sages, piloté par l’Académie Française (ou à défaut l’Académie de Médecine) pourrait orienter plutôt vers le « daro ». Il est convenable de s’effacer pour laisser passer la dame en premier. Néanmoins, le « roda » pourrait être, sous certaines conditions, acceptable aussi.

Naturellement il faudrait dire « belote ! » en posant le daroi d’atout et « rebelot ! » en posant le roda. Dans une prochaine chronique je vous parlerai du valet, dénomination dégradante et souillée par la persistance d’une féodalité moyenâgeuse.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Qu'est-ce vraiment que le CBD ?

Bientôt la reconnaissance d'un usage médical du cannabis ? Dans le sillage des dernières déclarations de la ministre de la Santé, qui la semaine dernière, a laissé entendre qu'un usage thérapeutique du cannabis pourrait être bientôt à l'ordre du jour, la récente ouverture de deux boutiques jurassiennes proposant du cannabidiol en vente libre a localement relancé le débat public portant sur une possible prochaine évolution législative. Détails et explications.
Publié le 18/06/2018



Bloc-notes

CHEZ TITOUNE

Publié le 04/06/2018

RESTAURANT LE BAMBOCHE

Publié le 04/06/2018

CONCERT

Publié le 04/06/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales