Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Distrimatic FC propose une solution globale au client

  • Chez Distrimatic, l'équipe s'est développée tout comme les services proposés.
  • Chez Distrimatic, l'équipe s'est développée tout comme les services proposés.
Créée il y a cinq ans, l’entreprise n’a de cesse d’évoluer avec les mutations technologiques et économiques, dans l’intérêt de ses clients. Les derniers services qu’elles proposent ? La saisie de données déportées pour les itinérants et des solutions dites cloud pour gérer ses données.

L’entreprise Distrimatic FC s’est installée à Montmorot, avenue Pasteur, en 2012. Depuis cinq ans, son patron, Didier Bernard, propose différents services. « Nous vendons des solutions EBP », liste-t-il d’abord, autrement dit des logiciels de comptabilité, de gestion commerciale, de gestion de la relation clients, de gestion de la maintenance. « Nous avons également l’agrément auprès d’EBP pour les TPE (artisans) et la ligne openline PME », poursuit-il.

Distrimatic FC est aussi certifié datadock. Son employé, Anthony Jacquier, dispense ainsi différentes formations. Distrimatic FC vend également du matériel : serveurs, ordinateurs, infrastructures réseau, solutions d’impression et terminaux point de vente (autrement dit des caisses enregistreuses modernes). Toutes les solutions proposées sont conformes à la loi antifraude, NF 525.

 

Cinq salariés

 

Avec l’accélération des mutations technologiques et économiques, l’entreprise, désormais forte de cinq salariés avec l’arrivée de deux nouveaux employés, a créé de nouveaux services comme la sauvegarde cryptée déportée conforme à la loi RGPD. « Nous proposons également la saisie de données déportées pour les itinérants, commerciaux et techniciens terrain », met en avant Didier Bernard. Cet outil permet d’augmenter la mobilité et l’efficacité des collaborateurs sur le terrain, ceux-ci n’ayant plus à rentrer au bureau pour ressaisir les données collectées.

Par ailleurs, toutes les entreprises n’ayant pas la structure pour gérer un serveur de données peuvent en confier la maintenance à des prestataires tels que Distrimatic FC. « Mais l’évolution technologique et l’augmentation des débits internet permettent aujourd’hui de s’affranchir d’une infrastructure réseau et de recourir à des solutions dites cloud », met en avant le patron de la société catharue. A savoir que les serveurs et leur entretien sont gérés dans des fermes de serveurs pouvant héberger jusqu’à 60 000 serveurs. Ces fermes sont elles-mêmes dupliquées sur un autre continent afin d’éviter les aléas climatiques tels que typhons ou tremblements de terre. L’application la plus souvent vendue actuellement est la sauvegarde cryptée via le cloud et donc conforme à la loi RGPD.

 

Un déménagement dans des locaux plus grands

 

La société vient de changer d’adresse pour s’installer dans les anciens locaux du Crédit mutuel, sur la place des Salines, toujours à Montmorot. Les anciens locaux, situés à quelques mètres, sont désormais occupés par une nouvelle activité qui a donné lieu à la création d’une nouvelle entreprise, DISTR eNOV, ayant pour vocation de gérer pour le compte de tiers des sites internet. « La première étape, maintenant en place, était d’acquérir un site, de le faire vivre, de le développer et de le relier aux produits de gestion EBP, afin d’éviter les ressaisies, de gérer de façon précise les stocks, afin de délivrer des données fiables », explique Didier Bernard.

En un an, le chiffre d’affaires de www.maboutiquedeco.fr est passé d’environ 20 000 euros à près de 60 000.

 

Distrimatic FC, 3, place des Salines, à Montmorot, tél. 03 84 86 14 00, contact@distrimatic-fc.com, www.distrimatic-fc.com


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Prélèvement à la source : le grand chantier qui veut profiter à tous

Pour personnaliser son taux de prélèvement... A compter du 1er janvier prochain, le prélèvement de l’impôt sur le revenu s’effectuera, par mensualité, directement sur le compte en banque du contribuable. Dans le Jura, 150 000 personnes sont concernées par cette réforme dont l'intérêt est de développer « l’interaction entre les finances publiques et les employeurs », estime Denis Giroudet, directeur départemental des finances publiques du Jura (DDFiP).
Publié le 19/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales