Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Chèvre salée de la Chevryonne

  • "La Christine" la cuisinière en chef.
  • "La Christine" la cuisinière en chef.
  • Un repas très convivial apprécié de tous!
  • Cuisiner la Chèvre Salée tout un art!
  • 35kgs. de viande évidemment!
Ou tradition et bien-vivre au village…

 

A l’initiative de la « Chevryonne », association loi 1901, qui gère les activités sportives et festives sur Chevry, un repas citoyen a eu lieu le week-end dernier. L’association très dynamique a organisé dimanche 18 novembre à midi un repas réunissant une soixantaine de convives locaux dans la salle communale. Pour renouer avec la tradition, le mets principal était une «chèvre salée», plat très typique et local par excellence cantonné essentiellement dans les boucheries des régions de Saint-Claude et de Morez. La chèvre salée se mange tout l’hiver, de la mi-octobre à la mi-mars, avec un pic de consommation en janvier et février. Certains viennent de loin la déguster sur la cité pipière. La chèvre à Chevry, ça coule de source !

Ce fut l’occasion de se reposer la question sur la provenance de cette coutume dont les origines remontent aux siècles passés. Est-ce qu’il y a un lien avec la fabrication d’objets en bois, la peau de chèvre ou droguet pouvant être utilisée pour le lustrage et le polissage de ces articles. Ce qui semble certain c’est que l’élevage caprin représentait à l’époque, une ressource primordiale pour les cultivateurs les plus modestes et cette viande ainsi conservée par le sel était la base de l’alimentation paysanne, ainsi que le lait et le fromage fabriqués avec…

 

Des initiatives pour le lien social et le vivre ensemble... 

 

Et les casseroles ont chauffé à Chevry. Après avoir été dessalée, cette viande rosée, ferme et filandreuse a été cuisinée façon pot-au-feu. Les 35 kg ont été cuits 4 heures durant avec des aromates, des pommes de terre, navets, carottes et poireaux… Le tout sous la houlette de «La Christine», applaudie comme il se doit à cette occasion. Le lien social, dans nos villes et villages et le bien vivre ensemble passent évidemment par ce genre d’initiatives, qu’il faut saluer donc, envers les banlieusards de Chevry, alors que les lampions des fêtes de fin d’année vont s’allumer bientôt.

C’est aussi la possibilité pour les participants d’évoquer de vieux souvenirs et ce fut également l’occasion de faire connaissance avec les nouveaux arrivants au village «gaulois», en perpétuant cette tradition.

Le plat dont il est question ici est redevenu à la mode dans la cité pipière San Claudienne. Il n’y a pas que dans «les soirées pyjama», où l'on voit des soirées «chèvre salée» s’organiser, dans les restaurants, chez les particuliers ou comme ici par le biais des associations…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales