Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Camille Denêtre, une jeune salinoise à la conquête du théâtre au Canada

  • Camille Denêtre.
  • Camille Denêtre.

Après un bac littéraire spécialité théâtre au lycée Victor Considérant de Salins-les-Bains et un DEUST formation aux métiers du théâtre, Camille Denêtre, 21 ans souhaitait poursuivre sa formation au Canada.
Dans le cadre d'un échange universitaire, Camille a pu intégrer en 2016 l'école de théâtre de Montréal et découvrir la culture de cet art au Canada, notamment dans l'improvisation et la mise en scène. La jeune salinoise a un objectif : aller à la rencontre des enfants et des jeunes en enseignant le théâtre.

Transmettre les bienfaits des arts de la scène pour la construction personnelle et le développement des jeunes

Pour elle, il est fondamental d'apprendre et de transmettre les bienfaits des arts de la scène pour la construction personnelle et le développement des jeunes. Au Québec, l'enseignement du théâtre est obligatoire dans le cursus éducatif. Enchantée par cette première année, Camille souhaitait ardemment continuer ses études dans ce pays et préparer une maîtrise (master en France) de recherche et création théâtrale qui donne aux étudiants les moyens de monter une pièce en 2 ans et de rédiger un mémoire durant la création. Tout est mis à leur disposition : salles de répétitions, matériaux et surtout des rencontres avec des étudiants régisseurs son et lumière, scénographes, comédiens et marionnettistes.


Une bourse du club rotary Arbois Poligny Salins


Aidée par le club rotary Arbois Poligny Salins pour sa première année d'études au Canada, grâce à une bourse attribuée par le club et des contacts avec des rotariens de Montréal, Camille est venue jeudi 26 octobre présenter au club le travail de son année d'études 2016/2017. Elle en profitait pour remercier les rotariens pour l'aide qu'ils viennent d'obtenir de la Fondation du district 1980 du rotary (région Alsace Franche-Comté) sous la forme d'une bourse d'études qui lui permettra de financer les frais de scolarité de l'école et ainsi poursuivre son projet.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer