Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Cahier spécial, élections législatives

  • Gabriel Amard.
  • Gabriel Amard.
  • Ramazan Ipek.
  • Alain Janniaux.
  • Benjamin Marraud des Grottes.
  • Johanne Morel.
  • Gilles Moriconi.
  • Francisque Bailly-Cochet.
  • Frédéric Jaillet.
  • Larbi Laabid.
  • Isabelle Marchal.
  • Jean-Louis Millet.
  • Jean-Daniel Maire.
  • Gérard Dobelli.
  • Stéphane Montrelay.
  • Jean-Marie Sermier.
  • Véronique Henry.
  • Marc-Henri Duvernet.
  • Danielle Brulebois.
  • Michel Lapierre.
  • Christophe Masson.
  • Laurence Bernier.
  • Nathalie Desseigne.
  • Jean-Paul Ecart.
  • Sylvie Viard.
  • Marie-Christine Dalloz.
  • Jean-Marie Sermier.
  • Julie Lançon.
  • Dominique Oudin.
  • Paul-Henri Bard.
  • Ali Kurt.
  • Jean-Bernard Marcuzzi.
  • Dominique Revoy.
  • Dominique Biichlé.
  • Anne Prost-Grosjean.
  • Cyrille Bréro.
Tour d'horizon des trente quatre candidats jurassiens respectivement répartis sur les trois circonscriptions du département : douze à Lons, treize à Saint-Claude et neuf à Dole.


1ère  circonscription : Lons le Saunier (12 candidats)

Gabriel AMARD - 
Suppléante : Géraldine REVY (La France Insoumise)

C'est au nom de la France Insoumise en dehors des partis politiques du vieux monde que je me présente avec Géraldine Revy pour suppléante. Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon  en nous plaçant à 24 % à Lons le Saunier et à 21 % dans la circonscription on fait le choix de nous mettre largement en tête pour représenter les Humanistes , les altruistes et les écologistes .
Nous mesurons notre responsabilité. Personne sauf nous ne peut prétendre être au second tour pour défendre ces valeurs. Il nous revient de tendre la main pour  fédérer dans les urnes et que le Jura donne à la France des députés utiles pour en finir avec la misère de masse, pour contrer le dérèglement climatique, pour en finir avec la monarchie présidentielle. Une autre majorité est possible, pour que viennent les jours heureux.


Cyrille BRERO, 45 ans, Conseiller départemental de Lons-2.
Suppléante : Véronique LAMBERT (Les Républicains)
Devenir Député, ça ne s’improvise pas !
Pendant 4 ans, j’ai appris le travail parlementaire aux côtés de Jacques Pélissard, que ce soit à l’Assemblée Nationale, dans les Ministères, ou au cœur de la circonscription. J’ai la compétence et l’expérience pour être immédiatement efficace au service de notre territoire.
A 45 ans, je veux incarner ce renouveau générationnel exprimé par les Français lors de l’élection présidentielle. Je suis un élu de proximité, proche des gens et rigoureux dans la gestion des dossiers.
Constructif et ouvert, je veux, demain à l’Assemblée Nationale, l’installation d’une majorité Les Républicains/UDI (dont je suis le seul et unique candidat officiellement investi) tournée vers la réussite d’une France rassemblée.


Danielle BRULEBOIS, 69 ans, mariée, 4 enfants, enseignante retraitée. Conseillère départementale du canton de Bletterans.
Suppléant : Michel FISCHER (La République en Marche)

Candidate aux législatives, je veux m’engager autrement et encore plus activement au sein de la Majorité présidentielle, pour faire prendre en compte ce qui se passe dans nos campagnes, défendre la ruralité, la place de Lons le Saunier comme capitale du Jura et au niveau national proposer, amender et voter les lois. Je souhaite que notre Président réussisse.
Je connais bien les problématiques de notre circonscription : pouvoir d’achat, emploi, maintien des services publics, santé, très haut débit.
Plus que l’étiquetage politique, mes convictions humanistes et progressistes ont toujours guidé mon action. La vieille politique, c’est fini ! Emmanuel Macron incarne le renouveau, le  progrès, la confiance et l'espoir retrouvés !  Il sait s’entourer de sages. Pour éviter la casse il faut lui donner une majorité.


Gérard DOBELLI, 71 ans.
Suppléant : Zakaria ELAHMADI (M100%)

Le M 100 % regroupe plusieurs mouvements dont l'alliance écologiste indépendante à laquelle j'appartiens.
Mon programme se résume avec trois "s" : sérénité, sincérité, simplicité. On peut aussi y ajouter solidarité...
Je réalise une campagne électorale artisanale, sans réseau, sans moyen. Ce qui m'incite à considérer que de nombreuses institutions sont inutiles, comme le conseil économique, social et environnemental, qui ne sert qu'à recaser les petits copains, ou les politiciens qui se retrouvent sans mandat. De même, j'envisage de réduire le nombre de parlementaires de 30 %.
Je veux défendre les services publics : douanes, gendarmerie, hopitaux, gares, postes, écoles, comme les commerces de proximité. Afin que se rétablisse le contact humain.


Marc-Henri DUVERNET, 30 ans, agent d'assurances.
Suppléante : Anne PERRIN (PS-EELV-PC)

Je suis candidat car je porte le Rassemblement des forces de Gauche et de l’Écologie. Ensemble, nous portons une alternative sociale, écologique et démocratique. Le Jura et notre pays ont besoin de députés de Gauche. Je serai ferme et vigilant sur les valeurs, progressiste dans les idées, pour défendre nos territoires ruraux.
Nous avons vraiment besoin d'un député engagé pour défendre le Jura, nos services de proximité et nos services publics de l'hôpital, de l'école, de la Poste, des lignes SNCF face au plan prévu de fermetures et de suppressions de 120 000 postes de fonctionnaires.
Nous proposons un vote d’adhésion aux électeurs de Gauche. Un vote pour plus de justice sociale, plus d’égalité. Un vote pour la transition écologique et la 6ème République. Le seul vote utile, c'est nous !


Jean-Paul ECARD, 55 ans, agent d'assurance.
Suppléant : Eric SILVESTRE (FN)

Je me veux être un candidat d'opposition au programme du Président Macron. Je suis également candidat pour défendre l'unité de la nation en refusant le communautarisme, pour préserver notre territoire Jurassien au service et dans l'intérêt de la FRANCE, pour améliorer le pouvoir d'achat des
Français et particulièrement celui de nos retraités, pour travailler à la baisse des impôts nationaux et locaux, pour remettre en cause les lois « Travail » et « Alur ».
Ma candidature, c’est aussi l'expérience d'un homme de terrain autodidacte qui a été successivement ouvrier, employé puis profession indépendante ; aujourd’hui, je suis un homme qui emploie trois salariés, et bientôt deux supplémentaires en début d'année prochaine. Je suis donc le vrai candidat issu de la société civile.

Ramazan IPEK, 41 ans.
Suppléant : Nagat STUTZMANN (Parti Egalité Justice)

Je suis le candidat aux élections législatives des 11 et 18 Juin prochain sur la 1ère circonscription du Jura sous l’étiquette du Parti Egalité Justice PEJ. Je suis veuf, père de 4 enfants et exerce la profession de négociant en matériaux de construction spécialisé dans les enduits de façades, où je suis actuellement le leader du marché sur le secteur. Je suis personnellement très engagé niveau associatif avec notamment la présidence de COJEP LONS LE SAUNIER (Conseil pour la Justice , l’Egalité et la Paix). Cojep est une ONG dont le siège est basé sur Strasbourg et qui prône un meilleur vivre ensemble, et qui œuvre dans les domaines des droits de l’homme, de la lutte contre les préjugés , le racisme , la xénophobie et qui intervient dans des travaux de réflexion autour de la citoyenneté participative …Nous avons des statuts participatifs auprès du Conseil de l’Europe, les Nations Unis, l’UNESCO et l’OCDE…

ALAIN JANNIAUX 58 ans, ancien PDG d'une SA familiale.
Suppléant : Thibaut FRERE (UPR)

Je suis candidat UPR. L'Union Populaire Républicaine est un parti fondé en 2007 avec comme objectif principal de rendre aux français leur démocratie! En votant pour un candidat UPR, vous ferez un véritable acte de résistance citoyenne face aux diktats européens contre les grandes orientations économiques (GOPé), contre la loi NOTRé qui impose la disparition forcée de 22 000 communes en France: « Habitants des petits villages jurassiens, votre mairie sera t'elle bientôt mise en vente? »
Pour les 5 ans à venir, la commission "ultra libérale non élue" européenne imposera à la France plus d'économies sur les dépenses de santé (fin de la sécu) et en matière de protection sociale (chômage), la fin des contrats de travail et la baisse des salaires.
Fort de ses 574 candidats, l’UPR entend s'opposer à tout ceci, avec nous soyez LES RESISTANTS !
 

Michel LAPIERRE, 44 ans, conducteur routier.
Suppléante : Micheline LAPIERRE (Sans étiquette)

J'avais l'espoir de faire changer les choses, mais malheureusement, l'orientation, la formation, et les renseignements que j'aurais dû avoir, afin de pouvoir candidater aux législatives ne m'ont pas été transmis correctement, je suis donc très déçu.
Très déçu aussi, je suis des collaborateurs qui ont été employés par le mouvement, de la France qui Ose, celui que je représente aux législatives.
Suite à cela, malheureusement il n'y aura aucune affiche, aucun tract et aucun bulletin de vote, pour ma candidature. 
Donc, par respect pour les gens qui aurait pu avoir confiance en moi lors de ces législatives, je me devais de les informer.

Benjamin MARRAUD DES GROTTES, 38 ans, avocat, marié, 3 enfants. 
Suppléant : Christian NICOLAS (Les Républicains)

Délégué de circonscription des REPUBLICAINS, et engagé dans le gaullisme depuis 22 ans, j’appartiens à la vraie Droite. Une Droite de combat, de valeurs, libre et indépendante d’Emmanuel Macron, qui ne tombe pas dans la compromission avec la gauche ou avec le communautarisme islamique.
Aussi, et contrairement à d’autres, j’ai appelé clairement et par voie de presse à ne pas voter pour Emmanuel Macron entre les 2 tours de l’élection présidentielle.
Conscient que la Droite doit être honnête et intègre, ma candidature s’inscrit en rupture totale avec le système autoritaire, clientéliste et népotique mis en place par le Député-Maire de Lons-le-Saunier et qui a fait tant de mal à notre Jura.

Johanne MOREL, 38 ans, laborantine.
Suppléant : Julien THEVENIN (LO)

Je veux faire entendre le camp des travailleurs.
Quel que soit le gouvernement, le vrai pouvoir est aux mains des capitalistes. Les patrons nous mènent la guerre pour nous faire payer la crise !
Les travailleurs représentent une force sociale capable d’y mettre un coup d'arrêt et d'imposer l'interdiction des licenciements, une augmentation des salaires et des pensions pour qu'aucun ne soit inférieurs à 1800 €, le contrôle des comptes des entreprises, l'arrêt des subventions aux grades entreprises pour embaucher massivement dans les services publics.


Gilles MORICONI, marié, 3 anfants, chef d'entreprise.  
Suppléant : Nicolas CAIRE (Debout La France)

Je me définis comme un patriote qui sent que son pays  est en train de sombrer inéluctablement ,faisant de surcroît l'objet de moqueries de toute part.
La France ne parvient pas à surmonter la crise économique, perd de son prestige , obéit servilement à ses "alliés", et abandonne sa souveraineté.
La démocratie a été dévoyée , et le référendum de  2005 une hypocrisie qui a rendu insignifiant ce mode de consultation.
Notre peuple subit la fiscalité la plus élevée au monde, connait le chômage , la misère, et pire que tout , n'a plus d'espérance commune.
La classe politique depuis plusieurs décennies n'est pas à la hauteur de notre héritage historique, de nos valeurs et de notre culture .
Mon engagement, c'est de ne pas être spectateur du déclin de mon pays, de refuser sa décadence programmée, la tyrannie financière, et l'euro libéralisme...

2ème circonscription : Saint-Claude (13 candidats)

Francisque BAILLY-COCHET, 43 ans, 2 enfants, chef d'entreprise.
Suppléante : Anne JANVIER (Divers gauche)

Je crois au potentiel immense de notre territoire. La fermeture des services de l'hôpital de Saint-Claude et de la ligne de train St Claude- Oyonnax,  confirme le manque d'intérêt de l'Etat à notre égard. Mettons un terme à la désertification programmée depuis Paris, de nos services publiques et de nos entreprises. Le Jura doit avoir sa place à l'Assemblée. Qualité de vie, espaces naturels, savoir faire industriel, artisanal, agro-alimentaire et volonté des Haut-Jurassiens, doivent être défendus. Je m'engage à protéger notre territoire, à encourager son développement, à lutter contre l'insécurité et les injustices. Mon engagement, ma priorité, c'est construire un avenir et donner le choix à nos enfants de pouvoir rester au pays. Alors, ensemble, osons !


Dominique BIICHLÉ, 54 ans, potière.
Suppléant : Jacques LANCON (MEI)

J’ai décidé de me présenter à ces élections pour défendre le projet du Mouvement Écologite Indépendant, dont les aspects économiques, sociaux et environnementaux, privilégie le qualitatif, l’économie des ressources, la solidarité, la non-violence et donne une vraie place à la nature et à toutes les formes de vie.
Il refuse de sacrifier le long terme pour le court terme. Il rejette la violence et prétend assurer la stabilité internationale par le droit et une juste répartition des richesses.


Marie-Christine DALLOZ, 59 ans, député.
Suppléant : Yvan AUGER (Les Républicains)

« Avec vous, naturellement », je souhaite représenter et porter la voix du Haut-Jura à l’Assemblée Nationale. Dynamique et déterminée, je suis reconnue pour mon travail, mon assiduité et ma constance.
Élue de terrain, je suis disponible, attentive et accessible. Pour cela, je réalise chaque mois des permanences dans les cantons en plus de mes deux bureaux parlementaires de Champagnole et Saint-Claude. Comme en 2012, j’organise une réunion publique dans les 152 communes de la circonscription.
Mes 4 priorités sont de baisser le coût du travail pour réduire le chômage, de mettre fin au sentiment d’abandon du monde rural et à la fracture territoriale, de garantir notre sécurité et de baisser la fiscalité pour accroître le pouvoir d’achat.


Nathalie DESSEIGNE, 43 ans, responsable de magasin, Conseillère régionale.
Suppléante : Ghislaine FRAISSE (FN)

Je suis la candidate investie par le Front National sur la 2ième circonscription du Jura. Je suis mère de famille et responsable de magasin. Ayant été commerçante indépendante pendant de nombreuses années, je connais parfaitement les difficultés rencontrées par les TPE et PME. Je proposerai et défendrai des solutions concrètes pour protéger nos entreprises. Je me battrai contre la désertification rurale en m’opposant, entre autres, à la fermeture de l’hôpital de Saint Claude. La ruralité et l’agriculture seront au cœur de mon combat et je défendrai chaque jour le programme du Front National pour l’avenir de nos enfants, le bien être de nos retraités et pour l’amélioration de la vie de chaque jurassien.

Frédéric JAILLET 37 ans, mécanicien en conception et programmation.
Suppléant : Stéphane GARCIA (UPR)

Je représente l’UPR (Union Populaire Républicaine). Je me battrai pour dénoncer cette mascarade née du traité de Maastricht, qui nous conduit vers une dictature déguisée. Car « OUI », les peuples ne sont plus souverains, la commission européenne nous impose les grandes orientations de politiques économiques (GOPé), article 121 du TFUE.
La France perd son indépendance subrepticement au profit d’institutions telles que l’UE, la BCE, l’OTAN...toutes influencées par une oligarchie financière et mondialiste.
Nous voulons rétablir une vraie démocratie pour l’intérêt général et l’indépendance de la France pour que vivent notre identité et notre système social issu du Conseil National de la Résistance.

Larbi LAABID, 47 ans , marié , 3 enfants.
Suppléant : Fatih CIVIL (Parti égalité justice)

J’habite à Lons Le Saunier et suis courtier en travaux. J’ai adhéré au parti égalité justice nouvellement créé car je me reconnais pleinement dans le programme qu’il nous propose. Je suis également très impliqué dans le milieu associatif, actuellement vice président de l’antenne locale lédonienne de l’ONG COJEP, qui fait entre autre la promotion du vivre ensemble, de la citoyenneté participative, de l’amélioration des relations interethniques, intercultuelles et interculturelles. Je me présente comme candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin sur la 2ième circonscription du Jura pour servir les intérêts de mes concitoyens et être leur porte voix au niveau de l’assemblée nationale… Nous sommes ni de droite , ni de gauche ; nous sommes au cœur de l’humain…Nous nous présentons pour être les serviteurs du peuple et non les seigneurs comme le faire si bien certains hommes politiques…

Julie LANCON, 40 ans, sans emploi.
Suppléant : Bruno RAGOT (La France Insoumise)

J’ai été investie par les militants Jurassiens de la France Insoumise dont j’ai signé la charte pour représenter notre peuple à l’assemblée nationale et défendre le programme « l’avenir en commun ». La France Insoumise est un mouvement, en dehors de tout parti politique qui a obtenu 7 millions de voix aux présidentielles car il porte les valeurs démocratiques, sociales et écologiques auxquelles notre peuple est très attaché. Les deux derniers quinquennats en se pliant au dictat de la finance ont gravement endommagé notre environnement économique et social : fermeture programmée des services publics, chômage de masse, dégradation des conditions de travail et du pouvoir d’achat des salaires et des retraites. En tant que mère de famille soucieuse de l’avenir de notre pays et de ses enfants je suis consciente de l’urgence économique, sociale, écologique qu’il y a à gouverner et à faire de la politique autrement.

Jean-Daniel MAIRE, 60 ans, 3 enfants, formateur en mécanique, Conseiller départemental du canton de Saint-Lupicin et Maire de Viry.
Suppléante : Nelly DURANDOT (Divers gauche)

Fiabilité d’un projet et bon sens motivent mon action, au delà des clivages politiques. Dès décembre, séduit par la manière de travailler proposée, j’ai adhéré au mouvement « En Marche ! »
Ainsi, j’ai choisi de poursuivre mon engagement envers ce beau pays qui est le mien pour le bien être de ses habitants. Je leur offre avec enthousiasme mes valeurs de travail et de confiance.
Ensemble, nous pourrons fédérer des projets de développement et d’équilibre durables.

Isabelle MARCHAL, 51 ans, employée en usine.
Claude COURATIER (LO)

Je me présente pour faire entendre le camp des travailleurs. Les travailleurs, parce qu’ils font tout fonctionner dans cette société, sont les seuls à pouvoir entraîner tous ceux qui sont victimes du pouvoir des grands groupes capitalistes et inverser le rapport de forces avec eux.
Je me présente pour que puissent s’exprimer tous ceux qui pensent qu’il faut défendre nos intérêts vitaux, le droit à un travail, un revenu et un logement décents...
Et aussi pour affirmer qu’il faut renouer avec les valeurs du mouvement ouvrier, la solidarité et l’internationalisme.

Christophe MASSON, 49 ans, artisan en espaces verts. Maire de Coiserette.
Suppléant : Sébastien MIGNOTTET (EELV-PS-PC)

Maire de Coiserette, délégué communautaire de Haut-Jura Saint-Claude et au Parc Naturel, j'ai décidé de m'engager dans cette campagne par attachement à ce territoire rural et de montagne que je connais bien. Je veux que nos concitoyens aient accès aux services publics de santé et refuse le démantèlement des services de l'hôpital de Saint-Claude, que nous engagions de façon déterminée la transition énergétique créatrice d'emplois non délocalisables, que l'on réhabilite la ligne Saint-Claude Oyonnax au lieu d'en fermer un tronçon. Mécanicien ayant travaillé en 3/8 puis créateur de mon entreprise feront de moi un député en lien avec les réalités du monde du travail. La lutte contre la pauvreté, le refus de la dérégulation du travail, la justice sociale doivent être des priorités dans un pays qui dégage autant de richesses si mal réparties.

Jean-Louis MILLET, 69 ans, Maire de Saint-Claude et Conseiller départemental.
Suppléant : Noël RATTE (Divers droite)

C’est la menace mortelle de fermeture de l’hôpital de Saint-Claude qui m’a amené à me porter candidat pour faire entendre de plus haut la voix du territoire, alors que les Maires ne sont pas écoutés.
Je veux d’abord me battre au nom des Jurassiens pour la défense de notre territoire et de nos services publics, toujours plus menacés. Notre ruralité est mise à mal par le parisianisme, nous devons réagir très fort. La droite a explosé le 7 mai. Il est urgent de refonder une vraie droite qui tienne enfin compte des électeurs qui souffrent le plus. Il faut réaliser l’union des droites et des patriotes et cesser d’ignorer les onze millions d’électeurs du Front National et les seize millions qui ont refusé de choisir.

Dominique OUDIN, 53 ans, responsable administrative et financière.
Suppléant  : Jean GRAND (Alliance Ecologiste Indépendante)

Je m’engage car nous sommes face à un choix de civilisation: soit nous laissons les pouvoirs occultes nous asservir, soit nous reprenons les rênes de notre destin. La caste politique sous prétexte de stabilité verrouille la démocratie. Ils nous disent de voter utile. Utile pour qui ? Pour les milieux d’affaires dévoyés, pour des élus et hauts fonctionnaires déconnectés qui votent des lois liberticides et s’accaparent les fruits de notre travail. Contre ce système corrompu, je défends une dynamique biocentriste, un mouvement de progrès qui place la nature, l’animal et l’humain au cœur de ses décisions. Ce n’est pas une utopie naïve, c’est un projet juste, de bon sens, vital pour notre avenir.

Anne PROST-GROSJEAN, avocate.
Suppléant : Bernard GIRARDOT (La République en Marche)

Mon métier d’avocat me fait rencontrer beaucoup de citoyens, souvent antagonistes. Avant des affrontements destructeurs pour les parties j’essaye toujours de trouver des solutions de conciliation équilibrées. 
Il en va de même pour les questions politiques, où il faut trouver des dénominateurs communs pour faire avancer des lois justes qui la plupart du temps sont tout à la fois de gauche et de droite.
C’est ainsi que j’ai appartenu à l’UDF puis à l’UDI, avant de rejoindre le mouvement En Marche pour établir des passerelles dans l’intérêt des Français.
Avec Emmanuel Macron, je contribuerai à libérer les énergies, à renforcer la sécurité, à protéger les plus faibles d’entre nous, à donner à chacun les moyens de bénéficier de soins médicaux de proximité.

3ème circonscription : Dole (9 candidats) 

Paul-Henri BARD, 50 ans, directeur d'organisation professionnelle.
Suppléante : Sylvette VILCOQ (La République en Marche)
Ma motivation première est de servir mes concitoyens et mon pays. La colère et le désir de changement exprimés dans les urnes doivent être entendus et les problèmes doivent être résolus. Un profond renouvellement politique est nécessaire. Il faut des nouveaux élus qui mèneront une politique nouvelle, innovante afin de répondre aux vrais besoins de la population. Les votes extrêmes ne permettent pas de trouver de solution durable et crédible. Seule l’élection d’un député de la majorité, qui vient du terrain, qui mènera une action politique réellement au service des citoyens et des territoires permettra à notre pays de se redresser pour que chacun de nous retrouve une meilleure place dans la société et l’espérance en des lendemains meilleurs. C’est l’avenir de la France qui est en jeu. A vous de permettre l’élection d’un député de la majorité présidentielle dans notre 3ème circonscription du Jura...

Laurence BERNIER, professeure des écoles, Maire de Frasne les Meulières.
Suppléant : Grégoire DURANT (PC-PS-EELV)

Mon action reconnue pour la défense des services publics et la dignité humaine rassemble à mes côtés les forces de gauche et de l’écologie. 
Comme députée du bien commun, je rétablirai la seconde ligne de SMUR, refuserai la privatisation du bloc opératoire. Je voterai une Loi Santé du XXIème siècle garantissant l’accès de tous aux soins, un accueil
digne et accessible dans les EHPAD. J’agirai pour la transition écologique, l’égalité salariale entre femmes et hommes, la justice sociale.  Je ne renoncerai pas à jouer mon rôle, je ne me plierai pas aux ordonnances du gouvernement. Je sens grandir l’espoir d’élire une députée qui défendra l’humain et non les intérêts des grands financiers.

Véronique HENRY, 37 ans, naturopathe et iridologue.
Suppléant : Gilbert MARCEAU (UPR)

Je me présente dans cette circonscription du Jura sous la bannière de l'UPR, afin de défendre les citoyens des zones rurales touchés par la désertification médicale, le chômage et les menaces environnementales. Ces trois maux (et bien d'autres), sont notamment promus par les GOPE  2017-2018 qui viennent de paraître. Rapport passé sous silence durant la campagne présidentielle par vos collègues journalistes. Mon rôle sera donc, si je suis élue, d'éviter autant que possible aux français la destruction systématique de leur mode de vie par des directives injustes ordonnées par des inconnus non élus aux services des puissances d'argent et dont les orientations nous sont imposées chaque années.

Ali KURT, 42 ans, régleur sur commande numérique.
Suppléante : Margaux BARTHELEMY (Parti égalité justice)

Je suis adhérent militant au Parti Egalité justice et n’ai aucun mandant d’élu… La nomination du gouvernement actuel est la preuve qu’on s’est une nouvelle fois moqué de nous . En effet, nous sommes confrontés à un projet de régression sociale, augmentation de la TVA, baisse des impôts sur les grandes sociétés, diminution du SMIC, suppression progressive des CDI , la vente de nos industries… Il est venu le moment de dire stop à cette manipulation politique. Nous devons tous ensemble voter pour un projet d’unité et de fraternité dans lequel tous nos citoyens peuvent se reconnaitre. Ce projet c’est le mien, c’est le vôtre, celui d’une France forte qui rayonne dans le monde par son savoir faire, sa richesse culturelle et sa tolérance. Vous êtes le cœur, la colonne vertébrale du projet défendu par le Parti Egalité Justice, vous êtes l’avenir de la France !

Jean-Bernard MARCUZZI, 63 ans , cadre administratif.
Suppléante : Claudine ROUEFF (La France Insoumise)

Je suis candidat pour proposer à nos concitoyens une société plus proche des intérêts du peuple.
Avec mon groupe à l’Assemblée nationale, je m’engage à répondre aux trois urgences sociale, démocratique et écologique portées par notre programme « L’Avenir en Commun ». Je m’engage aussi à ne pas cumuler les mandats électoraux, assurer la transparence de la réserve parlementaire (environ 150 000€/an) sur des actions décidées par des électeurs tirés au sort, ne pas embaucher de membres de ma famille, rendre compte huit fois par an de mon mandat devant les citoyens, initier une réflexion collective sur les propositions de loi, remettre en cause mon mandat en cas de désaccord profond avec l’action menée.

Stéphane MONTRELAY, 40 ans, Maire de Rans, Conseiller régional.
Suppléant : Luc BEJEAN (FN)

A 40 ans, je suis candidat avec l’investiture du FRONT NATIONAL sur la 3ième circonscription du Jura. Je travaille dans un laboratoire de recherche de l'industrie chimique. J'habite à Rans où je suis maire ; je suis également conseiller régional. J’ai aussi été Président d’une association sportive. J'aurai à cœur de défendre et de porter la voix des 11 millions d'électeurs patriotes à l'assemblée nationale. Je représenterai le seul parti d'opposition face à la politique de Mr Macron dont le projet est dangereux
pour la France : il ne sera que l'accélération de 30 ans de politique désastreuse pour notre pays. Je porterai les idées du programme de Marine Le Pen pour défendre les entrepreneurs, les agriculteurs, les chômeurs, les retraités et tous les laissés pour compte. Je n'aurai pas besoin d'attendre une loi sur la moralisation pour vous annoncer que je n'embaucherai aucun membre de ma famille.

Dominique REVOY, 62 ans, enseignante. 
Suppléant : Jacques MARECHAL (LO)
Je me présente pour faire entendre le camp des travailleurs. Ensemble, ils peuvent faire reculer ceux qui leur mènent la guerre, les capitalistes qui dominent tout dans la société. C'est un programme pour les luttes futures : interdiction des licenciements, partage du travail entre tous, augmentation des salaires et des pensions, qui ne doivent pas être inférieurs à 1800 € nets, suppression du secret des affaires, création d'emplois dans les services publics au lieu de verser des subventions au grand patronat...

Jean-Marie SERMIER, 59 ans, ancien viticulteur. Député-maire de Dole
Suppléante : Chantal TORCK (Les Républicains)

Je suis candidat car les habitants de Dole, de nos 161 communes, de nos campagnes ont besoin d’une voix forte et reconnue pour les défendre à l’Assemblée Nationale. Si chacun connaît les valeurs que je porte, élu Député, je travaillerai sans sectarisme.
Dans un esprit constructif, je voterai les lois lorsqu’elles iront dans le bon sens, en particulier celles en faveur de l’économie et de l’emploi. Je serai ferme sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Je continuerai à faire de la ruralité la priorité de mon action.
Accès aux soins, écoles, très haut débit, services publics… nos campagnes ont trop souvent été oubliées par l’Etat. Il faut que ça change !

Sylvie VIARD.
Suppléant : Claude PETIT (Sans étiquette)

Avec Nicolas Dupont Aignan , proposons une opposition constructive avec un programme sérieux : renégocions les traités pour une Europe des projets, une Europe libre d’innover , ni contrainte à souffrir, ni soumise. Rétablissons des postes de policiers, simplifions les procédures de justice…
Aidons les PME, favorisons la relocalisation des entreprises en France, favorisons l’artisanat. Créons des emplois « d’intérêt public » pour les personnes percevant le RSA pour leur redonner une dignité, une vie sociale… Préservons le système de sécurité sociale, la formation des médecins, favorisons leur établissement en campagne, aidons nos agriculteurs pour avoir une alimentation saine. Non aux lobbies, oui à l’humain.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales