Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Au sujet de la maladie de Lyme à la Grenette à Orgelet

  • La Grenette à Orgelet lieu du jour
  • La Grenette à Orgelet lieu du jour
  • Anne Colin PDT de L'YMPact très convaincante
  • Une assistance très intéressée
  • Nos "amies" les tiques
  • La pince à tique, seul outil valable
  • Une larve à côté d'une tête d'allumette
  • Des explications très fournies
  • Merci aux Amis du Lac
Une pathologie à prendre très au sérieux.

 

Anne Colin, présidente de l’association nationale d’intérêt général  LYM’P.A.C.T. animait ce lundi soir 20 novembre à la salle de la Grenette à Orgelet une conférence sur la maladie de Lyme, organisée par «Les Amis du Lac» du président Jacques Cardot.
Cette association forte de ses 350 adhérents, dont 95% de malades, a pour objectif la sensibilisation de la population à la dangerosité des tiques, et la facilité de mise en place d’une entraide entre malades. La tique est omniprésente partout. Qui de nous ne s’est jamais retrouvé au retour d’une balade, d’une randonnée avec cette bête fixée à la peau ?
Face au phénomène récurrent, il y a certaines mesures à prendre. LYM’P.A.C.T. est constitué d’un groupe de personnes touchées par la Borréliose de Lyme et ses coïnfections. Les gens ont pris conscience que le manque d'informations sur les Maladies Vectorielles à Tiques (MVT) a retardé gravement les diagnostics. Quand enfin il y en eu, ce fut un soulagement considérable.

La Borréliose de Lyme, une maladie moderne


 

Les MVT sont en plein développement en Europe et gagnent du terrain partout dans le monde. Le Jura est un des départements français le plus touché d’ailleurs. Cela, pour de multiples raisons : le dérèglement climatique, l’augmentation de la population des gros gibiers, la régression de certains prédateurs des tiques (lézards, salamandres, grenouilles et jeunes crapauds notamment), et l’évolution de nos modes de vie.
La Borréliose de Lyme, dont le nom vient d’une petite ville des USA, dans le Connecticut, ainsi que des coïnfections furent déjà diagnostiquées vers les années 1975, avec diverses souches bactériennes, virales, et parasitaires. Or, à ce jour il n’existe encore aucun test fiable pour cette maladie.
On peut identifier trois stades différents d’infection : le stade précoce, avec des symptômes souvent grippaux. Ensuite arrive le stade disséminé caractérisé par une immense fatigue générale. La dernière étape est le stade disséminé tardif, pendant lequel les malades peuvent présenter des troubles neurologiques, tout simplement de la grosse fatigue, et des effets secondaires importants.

Les Tiques 


 

Elles font parties de la famille des Acariens. Les Ixodes Ricinus sont les plus répandues, ainsi que les Dermacentors. Elles se trouvent partout sur les herbes, pelouses, parcs, jardins, aires de jeux, arbustes, haies, et peuvent vivre plus de 8 ans à des températures extrêmes !
En hiver elles hibernent dans les sols humides, tels feuilles mortes, humus et mousses.
Elles ont trois états : larve, nymphe et adulte sexué, au cours desquels elles doivent se nourrir de sang, en alternant périodes de famines et repas orgiaques sanguins. Elles aspirent le sang et en même temps peuvent inoculer de nombreuses substances et bactéries nocives. La piqure est indolore et elles peuvent rester accrochées à leurs proies de quelques heures à plusieurs jours. Il faut donc tondre régulièrement les pelouses, bien nettoyer les abords des maisons, ne pas laisser des zones humides se développer, faire attention, désinfecter la maison, bien inspecter ses enfants en bas âge, son ou ses animaux de compagnie, et s’inspecter soi-même sous la douche.
En cas de piqure, bien retirer la tique avec une pince à tique et non une pince à épiler.
Enfin, bien sûr, il est indispensable de consulter en cas de doute. Car pris à temps, les antibiotiques sont efficaces…

Pour en savoir plus… 

Contacts : 03.84.35.55.37.
amisdulacdeVouglans.blogspot.fr  
Lympact : www.lympact.fr ou facebook lympact.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Révolution numérique dans l'entreprise, le Jura veut combler son retard

Cap sur le 21e siècle La Chambre de Commerce et d’Industrie du Jura et l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie du Jura organisent ce lundi au Casino à Lons-le-Saunier, une soirée dédiée à la transformation digitale et à la profonde mutation sociétale qu'elle laisse augurer. Les conclusions d'une enquête réalisée l'été dernier auprès d'une bonne centaine d'entreprises jurassiennes seront également présentées au public. Extraits.
Publié le 18/12/2017



Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales