Hebdo 39 Lons-le-Saunier


"Le Rougemont" en danger

  • Alexandra Lambert, présidente, entourée de Samuel Bourgeois, trésorier et Eric escoffier, secrétaire.
  • Alexandra Lambert, présidente, entourée de Samuel Bourgeois, trésorier et Eric escoffier, secrétaire.
L'avenir du centre de vacances et de loisirs menacé.

 

L’association « Rougemont Loisirs » tenait vendredi dernier son assemblée générale au presbytère d’Arbois. Eric Escoffier présentait le rapport 2016 décevant pour ce qui est de l’activité « colonie de vacances » avec un taux de remplissage en baisse, 69 % seulement.  Grande satisfaction par contre avec un carton plein pour l’activité « location » (27 week-ends loués sur 28). 2016 a été aussi une année de gros investissements environ 15 000 €. L’équipe de direction s’interroge : faut-il réduire les activités extérieures et de ce fait les coûts ? Ne faudrait-il pas axer davantage la publicité sur la nature, puisque la colonie du Rougemont bénéficie d’un environnement magnifique ?

 

Comment se présente l’année 2017 ?

Bien pour les locations, seuls 3 week-ends restent disponibles. Les difficultés viennent plus de la commission sécurité : l’audit du 11 janvier a généré un avis défavorable. Le prochain audit est prévu le 17 février : d’ici là quelques travaux répondant aux exigences exprimées par ladite commission seront réalisés pour un montant de 4 500 € environ. Les membres du bureau attendent cette date avec anxiété espérant que tous leurs efforts permettront de lever l’avis défavorable. D’autres travaux demandés pourraient être terminés fin juin avant l’ouverture de la colonie. « Le patrimoine est très lourd » précise Samuel Bourgeois, trésorier, et l’association est pénalisée par cette quasi-disparition de la subvention de la municipalité. » « Rougemont Loisirs » a déjà investi plus de 50 000 € dans les travaux et cela semble ne jamais vouloir s’arrêter.

 

L’association survivra-t-elle ?

Alexandra Lambert, présidente, précise « tout le nécessaire est en cours pour réaliser les travaux exigés, avoir des locaux conformes à la date demandée et ainsi retrouver un avis favorable d’ouverture. Mais nous arrivons au bout de nos limites tant humaines que financières et il nous faut dès à présent envisager que, dans 3 ans, lors du nouveau passage de la commission, nous ne puissions faire face aux nouvelles exigences, aux « toujours plus » et, donc, en tirer les conséquences qui s’imposeront à nous : à savoir vente des locaux et dissolution de l’association …… »

En attendant, tous restent motivés par le plaisir des enfants et les retours positifs des familles des petits colons. L’association se mobilise pour empêcher le bateau de couler et lance un appel à toutes les bonnes volontés souhaitant venir gonfler les rangs des bénévoles afin de maintenir le bon état des locaux, apporter du savoir-faire, des idées nouvelles....

Pour tous renseignements : 03.84.37.42.73.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Une première victoire contre les décharges sauvages

Une décharge non autorisée d’un hectare à Villard-Saint-Sauveur Le chef d’entreprise a expliqué au tribunal correctionnel l’avoir créée pour stabiliser son bâtiment. Il a deux ans pour remettre le terrain en état. Une affaire parmi d’autres, témoignent les parties civiles comme le Parc naturel régional du Haut-Jura.
Publié le 27/03/2017


La Yaris se met au sport

Publié le 24/03/2017

Bloc-notes

Encadré 1/32ème de page

Publié le 20/02/2017

ESM BASKET

Publié le 17/03/2017

BOXE

Publié le 17/03/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales