Hebdo 39 Lons-le-Saunier

«La Tentation de Lacuzon» fait succomber la Grenette d’Orgelet

  • Représentation le 23 septembre à Longchaumois
  • Représentation le 23 septembre à Longchaumois
  • Le public attentif et interessé de la Grenette à Orgelet
  • Perrine devine rapidemment qui est-elle?
  • La tentation est forte !
  • Un bon huis clos à trois
  • Les trois artistes à féliciter d'un même élan
  • Rose Sarazin
« Comtois rends-toi : Nenni ma foi »

La troupe jurassienne «Le Théâtre de la Petite Montagne» joue "la Tentation de Lacuzon" depuis juillet 2016 un peu partout en Franche Comté.
Le public a été sous le charme de cette pièce écrite de manière alerte et rythmée mettant en lumière deux personnages mythiques et deux légendes de notre région : celle du hors-la-loi jurassien du 17ème siècle Lacuzon, et celle de la Vouivre (une "femme vipère"). C’était ce mercredi soir d’août, au tour des spectateurs de la Grenette d’Orgelet, une cinquantaine de manants d’applaudir à ce spectacle dont le texte puissant et plein d’enseignements historiques, émet une énergie communicative.

Un drôle de charme reptilien


Nous sommes en 1636, et à cette époque les armées de Richelieu «premier ministre» de Louis XIII envahissent la Comté, (on se croirait dans la saga du «Seigneur des Anneaux»). Des partisans comtois se sont levés contre l’occupant français étranger. A leur tête, le Capitaine Chaumerand Claude Prost dit Lacuzon (à traduire par «le souci»), né à Longchaumois devient rapidement un véritable Robin des bois franc-comtois. Mais un soir de 1639, ayant donné rendez-vous à ses compagnons d’arme dispersés lors d’une attaque surprise, dans l’auberge que tient sa vieille amie Perrine,  il y rencontre une mystérieuse et envoûtante, jeune femme étrange, mais fort séduisante et provocante cependant…Est-ce une «Mata Hari» espionne envoyée par le Roi de France, une aventurière intrigante, ou tout simplement une victime un peu folle… ou bien…?  Le Capitaine Lacuzon troublée par cette créature, résistera-t-il ou se  laissera-t-il,  envouté par son charme reptilien insaisissable ?

Désirs et rencontres...

L’auteure de cet opus est Monique Lancel, conteuse, comédienne, et dramaturge, mais bibliothécaire de jeunesse aussi et surtout  une amoureuse des mots, qu’elle ciselle à loisir. Avec parfois un parler jurassien du premier jus, elle nous entretient ici du désir féminin, de la création, de la rencontre douce ou violente entre l’homme et la femme, entre l’humain et le surnaturel sur fond de violence guerrière. Fascinée par le merveilleux, elle puise aux sources historiques et légendaires de cette Franche-Comté, pays de ses racines, qu’elle aime et connaît si bien !

Pour servir son propos, la comédienne Marie-Ange Gontara, très convaincante qui est aussi chanteuse, campe une «Vouivre»  resplendissante de sensibilité, de sensualité, mais aussi de mystère pour une magie du théâtre, une fois de plus renouvelée. Mathieu Creteur quant à lui, interprète énergiquement un Lacuzon personnage puissant mais inquiétant au noble idéal et à la verve hautaine. Roselyne Sarazin, que l’on ne présente plus, cheville ouvrière du Théâtre de la Petite Montagne se retrouve exactement dans le rôle de Perrine l’aubergiste au grand cœur et à l’humanité à fleur de peau, à l’image d’une mère protectrice et confidente.
Ce spectacle  de plus d’une heure et demi rempli de poésie et de verve aura donc tourné tout l’été, dans diverses villes et villages de la région, en plein air comme au sec ! A voir ou revoir pour un instant fragile…

Rappel :
Samedi 23 septembre à Longchaumois, représentation à 20h30. Notre histoire !

Contacts : 03 84 48 57 54 ou theatre.petite.montagne@wanadoo.fr.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

La désertification médicale est en marche...

"Le citoyen doit s’emparer de la question de la santé" Tel est le discours tenu par le docteur Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France. Il était invité il y a quelques jours par l’association Action santé solidarité qui milite pour résoudre les problèmes sanitaires des Jurassiens. L’occasion pour les participants, d’énoncer leurs inquiétudes quant à l’avenir de l'offre de soins locale.
Publié le 25/09/2017


Renault Captur : tenir le cap

Publié le 22/09/2017

Bloc-notes

USO

Publié le 22/09/2017

LES BOXEURS DU REVERMONT

Publié le 22/09/2017

SALON CELIBATAIRE

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales